En montagne, les chemins de randonnée décrivent rarement des lignes droites. Le plus souvent le sentier serpente sur les versants, s’adaptant au dessin des courbes de niveaux et offrant des points de vue variés sur le parcours et sur l’aboutissement du périple.

Cette métaphore résume à elle seule la démarche de l’atelier ubac, centrée d’une part sur l’adaptation du projet à son territoire, et d’autre part sur la remise en question permanente de ce projet, de la conception jusqu’à sa réalisation. Le doute anime le processus de projet et participe à sa résilience, en particulier pendant le chantier.

Chaque projet est issu de plusieurs scenarii, qui ne sont pas forcément visibles ici. Ces différentes variantes ont permis de peser l’importance de chaque élément dans le projet, de parcourir le site en détail, et d’enrichir le dialogue avec la maîtrise d’ouvrage pour transcender la demande initiale. Pour certains projets, cette phase d’étude de scenarii a duré plusieurs mois voire plusieurs années. Cette maturation tend à inscrire chaque réalisation dans son environnement et dans son histoire.

Les matériaux naturels sont privilégiés et sont choisis en fonction de leur provenance et de leur capacité à supporter « l’épreuve du temps ». Qu’il s’agisse de projet urbain (ub) ou de projet architectural (ac), l’atelier ubac considère avant tout le rôle social de l’architecte, dont la force de proposition tient dans la modestie de son intervention : comme un artiste de l’ombre.

/ ubac : « versant d’une montagne exposé au nord »

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

atelier@ub-ac.com

Le Point commun – 55 rue Riquet – 31000 TOULOUSE

facebook/ubac

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////